BLACK MEDECINE : a consultation

BLACK MEDECINE : a consultation
Po B. K. Lomami & Claire Obscure

Éprouvez-vous un malaise systématique dès que les oppressions s’invitent dans la conversation? 

Dre Batamu et Dre Voldenoire, expertes émérites en intervention médicale, déconstruction systémique et exorcisme théorique en milieu monochrome sont également connues et reconnues comme étrangères de proximité en public et agentes du grand remplacement dans l’ombre.

Dans le cadre de leur programme d’intervention pilote et interdisciplinaire, Dre Batamu et Dre Voldenoire ouvriront leur cabinet dans la galerie de La Centrale afin de prodiguer des consultations à destination de la communauté de La Centrale Galerie Powerhouse et de son public.

Nous vous encourageons à venir vous faire diagnostiquer
le samedi 9 juin 2018, entre 14h30 et 16h30
au 4296, boulevard Saint-Laurent à Montréal, territoire non-cédé. 

Cordialement.

 

Do you feel systematically uncomforatable when oppressions pop in the conversation ?

Dr Batamu and Dr Voldenoire, experts emeritus in medical intervention, systemic deconstruction and theoretical exorcism in monochrome environment are also well-known and renowned as familiar foreigners in public and Great Replacement agents in the shadows.

As part of their pilote interdisciplinary intervention programme, Dr Batamu and Dr Voldenoire will open their consultation room in the gallery in order to provide short sessions for La Centrale Galerie Powerhouse community and its public.

We encourage you to come to get your diagnosis
on Saturday June 9, from 2:30 pm to 4:30 pm
at 4296, Saint-Laurent boulevard in Montreal, unceded territory. 

Cordially.


 

Po B. K. Lomami et Claire Obscure propose une intervention expérimentale, performative et collaborative avec un ancrage afroféministe et anti-impérialisme. ‘Black medecine : a consultation’ est une performance d’intrusion et d’ingérence qui vise à retourner le contexte dans lequel elle prend place. Elles cherchent à générer l’auto-questionnement et l’auto-critique et placent les visiteurs.euses dans une ambivalence entre le désir de maintenir le statu quo par le déni et la volonté de s’exposer pour avancer. En renversant le regard, l’expérience individuelle amènera le public à s’interroger sur les dynamiques de pouvoir, les privilèges sociaux, la sous/non-représentation des racisé.e.s et l’institutionnalisation.

Po B. K. Lomami and Claire Obscure propose an experimental, performative and collaborative intervention with an afrofeminist and anti-imperialist anchorage. ‘Black medecine : a consultation ‘is a performance of intrusion and interference that aims to turn the context inside out. They want to foster self-examiniation and self- criticism and place the visitors in an ambivalent situation : between the desire to maintain the status quo through denial and the will to get exposed to move forward. By reversing the gaze, the individual experience will lead the audience to reflect on power dynamics, social privilege, under/non-representation of BIPOC (black people, indigenous people and people of color) and institutionnalisation.


Photographie, musique, vidéo, peinture, poésie, sculpture, Claire Obscure se définit comme artiviste et repousse sans cesse ses limites techniques et expressives. Elle propose un art en lutte qui évolue dans un continuum expérimental, de sa plateforme afroféministe anti-impérialiste ‘La Toile d’Alma’ à ses projets actuels. Dans son court-métrage ‘Intégrée mais pas Assimilée’ (2016), elle invitait sa mère à se raconter à travers l’intimité d’une conversation sur la transmission d’un héritage familial perdu. ‘Résilience(s)’ (2017) offre une perspective subjective assumée sur des résistances de femmes noires et afrodescendantes dans la France d’aujourd’hui. Claire Obscure vit à Montréal, travaille à la librairie féministe L’Euguélionne et perfectionne sa pratique des arts visuels et performatifs.
cl4ire0bscure.comlatoiledalma.wordpress.com

Po B. K. Lomami est une programmatrice et coordinatrice de projets socio-artistiques, performeuse, écrivaine, musicienne, créatrice de zine et activiste Congodescendante (RDC) de Belgique. Elle traite notamment de négritude, handicap, queer, diaspora, transmission, perte, alternative avec un agenda anticolonial, afroféministe et anticapitaliste. Après avoir simultanément cumulé un master en business engineering et cinq ans d’engagement dans des organizations LGBT, queers et de santé sexuelle, elle crée plusieurs projets comme ‘Intersectionnalité TMTC Bruxelles’ (2015, BE) et ‘EXTRACT’ (2016, SE). Ses travaux politico-artistiques comptent entre autres la performance ‘Consultation d’une afro-ratée’, le zine ‘LITTLE RADICAL SECRET’ et le projet photo-zine ‘Montreal, 1985’. Elle écrit pour plusieurs médias afro ou racisés dont ‘AssiégéEs’ et ‘Q-zine’. Elle travaille en ce moment à La Centrale en tant que coordinatrice de l’administration et est membre d’articule.
pobklomami.orgequimauves.wordpress.com

Photography, music, video, painting, poetry, sculpture, Claire Obscure identifies as an artivist and keeps pushing her expressive and technical boundaries. Her art is one of an existential struggle evolving in an experimental continuum, from her afrofeminist anti-imperialist plateforme ‘La Toile d’Alma’ to her current projects. In her short documentary ‘Integrated But Not Assimilated’ (2016), she invited her mother to tell their story of a lost family heritage in the intimacy of a conversation about transmission. ‘Resilience(s)’ (2017) displays an unapologetic subjective perspective on the resistance of black women in contemporary France. Claire Obscure now lives in Montreal, works at the feminist bookstore L’Euguélionne while perfecting her visual and performative arts practices.
cl4ire0bscure.comlatoiledalma.wordpress.com

Po B. K. Lomami is an Congodesendant (DRC) activist, socio-artistic project programmer and coordinator, performer, writer, musician and zine maker from Belgium. Her work deals with négritude, disability, queerness, diaspora, transmission, loss, alternative with an anticolonial, afrofeminist and anticapitalist agenda. After simultaneously getting a master degree in business engineering and being involved with LGBT, queer and sexual health organizations for five years, she created several projects, including ‘Intersectionnalité TMTC Bruxelles’ (2015, BE) and ‘EXTRACT’ (2016, SE). She writes for afro and poc media such as ‘AssiégéEs’ and ‘Q-zine’. Her latest political-artistic work includes the performance ‘Consultation d’une afro-ratée’, the zine ‘LITTLE RADICAL SECRET’ and the photo-zine project ‘Montreal, 1985’. She currently works at La Centrale as the administrative coordinator and she is a member of articule.
pobklomami.orgequimauves.wordpress.com

Mes trois dernières

 

Mes trois dernières sont toutes empreintes de mélancolie et de tristesse, toutes chères à mon cœur et m’aident jusqu’à ce jour à traverser des périodes difficiles.

 

 

 

Halo+The Noose :/ CL4IRE0BSCURE

La première est un cover mashup (deux reprises en un morceau) de Halo de Beyoncé et The Noose de A Perfect Circle. J’ai  aimé travaillé sur ce morceau, cette version me tournait dans la tête depuis plusieurs mois. J’essaie sans cesse de créer des liens, des ponts entre des œuvres ou genres qui ne semblent avoir que peu de points communs, et je suis assez satisfaite du résultat.

Twice / CL4IRE0BSCURE

Le deuxième morceau est une reprise low def de Twice du groupe Little Dragon. J’ai particulièrement aimé la version de Lianne La Havas, et je pense que l’on entend son influence dans cette interprétation version, qui reste malgré tout bien personnelle.

mAD wORLD / CL4IRE0BSCURE

Pour finir, une version quasi a capella de l’indémodable Mad World, à l’origine de Tears for Fears et repopularisée par Gary Jules, notamment par l’intermédiaire de la bande originale du film Donnie Darko.

Je l’ai inclue dans ma série de soundscape covercapellas, mes reprises a capella mises en ambiances sonores plus vraies que nature. Parce que je chante dans dans la rue, sous la pluie, le matin comme le soir, j’ai donc essayé de rendre au mieux cet instant de vie urbaine et sa soundtrack.

Halo+TheNoose et Twice ont été mes premières productions personnelles en toute autonomie: conception, production, arrangements, prise de son, visuels et postproduction réalisées par mes soins, avec l’aide des mes amies, de mes soeurs, Aurélie et Loriane, et les autres, sans lesquelles je n’aurais pas trouvé l’énergie de continuer. Autant d’autonomie demande un travail  conséquent qui m’a challengée à de nombreux niveaux, toujours pour le meilleur.

En espérant que les jours prochains nous amènent une énergie nouvelle et des perspectives qui appellent notre désir pour compenser tant de tristesse.

Je ne possède pas les droits des chansons originales, mes versions sont en écoute libre sur soundcloud et bandcamp

Pour suivre mes réalisations en images et en musique CL4IRE0BSCURE sur youtube

Une expérimentation vidéo guidée par ma reprise de Twice de Little Dragon/Lianne La Havas.

Projection “Intégrée Mais Pas Assimilée”

La rencontre Ataye#2 @ la librairie Lis Thés Ratures a été un vrai bol d’air. Elle avait pour thème la transmission, et je dois dire que les conversations ont été riches, les réflexions profondes et les rencontres hors du commun. Aude Konan, Laura Nsafou, Aya Cissoko et Ketty Steward réunies par Anna et Dia les fondatrices d’ATAYE, toutes rejointes par des personnes curieuses et créatives, investies dans la réinvention de l’imaginaire collectif afro-français, et plus encore. Atelier d’écriture sensorielle, discussion entre écrivaines, partage d’expériences… La transmission est autant un sujet que l’objet même de la rencontre.

Rencontre ATAYE

Les fondatrices de la revue ATAYE m’ont invitée à projeter mon film Intégrée mais pas assimilés lors d’une journée de rencontre à la libraire Lis Thés Ratures sur le thème de la transmission.

Atelier d’écriture, book club S-F et plus… Je ne pourrais pas être plus comblée! Pour en savoir plus sur les autres invitées c’est par ici.

RÉSILIENCE(S)

Mon deuxième projet vidéo Résilience(s) s’est construit de lui-même au fil de mes pérégrinations et de mes rencontres. Ce besoin d’archiver et de documenter ce qui se déroulait sous mes yeux me laissait perplexe au début. Je suis heureuse de ne pas avoir renoncé, et encore plus de pouvoir partager avec vous cette mise en perspective.

Ces deux dernières années m’ont beaucoup appris politiquement et humainement et je trouve enfin aujourd’hui le moyen de saluer le travail accompli par celleux qui ne rentrent que trop rarement dans les livres d’Histoire.

#RéapproprionsNousLaParole
#BlackHerStoryMonth

Les 7 premiers chapitres sont disponibles ICI